iLint

Présenté le  au salon InnoTrans de Berlin, le Coradia iLint fonctionne à l'hydrogène.

Le lancement de ce matériel dérivé du Coradia Lint 54, fait suite à la signature, en 2014, de lettres d’intention avec les landers de Basse-SaxeRhénanie-du-Nord-WestphalieBade-Würtemberg, et l’Autorité des transports publics de Hesse, en vue de l’utilisation d’une nouvelle génération de trains à zéro émission en exploitation.

Ce train permet d'éviter les émissions de CO2 (si le site de production de l'hydrogène le fait aussi). Le groupe thermique est remplacé par une pile à hydrogène alimentant les moteurs de traction électriques au travers d'accumulateurs tampon lithium-ion disposés sous les caisses alors que les réservoirs de dihydrogène sous pression sont aménagés en toiture. La pile à combustible produit de l'électricité en oxydant le dihydrogène avec le dioxygène de l'air, une réaction qui produit de l'eau. Les accumulateurs permettent de lisser les appels de puissance des moteurs et se rechargent lors des phases de freinage.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire